Appel à projet « FECODD »

Appel à projet « FECODD »

Appel à projet «FECODD»

Formation-Education-Compétences et Objectifs de Développement Durable

S’agissant d’un projet collaboratif, ce projet est appelé à évoluer dans sa formulation, voire dans certaines de ses orientations, de ses propositions et en lien avec ses nouveaux partenariats.

1 ° Contexte du projet:

Tous les pays de la planète – se sont engagés à mettre en œuvre les 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Il s’agit d’une occasion unique de contribuer à la cohérence des politiques en faveur d’un développement durable et de renforcer les synergies entre les parties prenantes dans la mise en œuvre de l’ Agenda pour 2030 .

Ce projet FECODD porté par le Réseau Universitaire pour la Formation et l’Éducation à un Développement Durable (RéUniFEDD) en lien avec la Conférence des Présidents d’Université et la Conférence des Grandes Écoles est mutipartenarial. Il s’adresse à tous les acteurs de la formation et de l’enseignement, en France et dans les pays francophones: Universités, Grandes Ecoles, formation d’enseignants, organismes de formation professionnelle, associations… et diplômes, ainsi que les gestionnaires d’équipes dans les établissements souhaitant prendre en compte les évolutions des métiers et des filières.

Ce projet de la FECODD a pour vocation d’intégrer les futurs étudiants ( Guide de contribution des métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche ), ainsi que les communautés éducatives du supérieur  dans tous les secteurs.

Un présupposé et un argumentaire:    tout le monde est concerné par les ODD….

Les 17 ODD (pauvreté, faim, santé, éducation, égalité des sexes, eau, énergies, travail, résilience et innovation, inégalités, urbanisation, consommation et production, changements climatiques, conservation et gestion des océans et des écosystèmes terrestres, pacification et partenariats) couvrent tous les champs de la vie en société en se fixant pour 2030 des cibles (169) et des indicateurs (244) partagés par la communauté internationale (ONU). Les ODD sont donc une formidable opportunité internationale pour essayer de remettre en cohérence la diversité de ces champs : tout le monde ou presque traite d’un ou plusieurs de ces ODD. Portés par les états, les grands organismes internationaux (ONU, UNESCO…) et la société civile, il s’agit d’une opportunité politique et pédagogique pour remettre plus de visibilité, de cohérence et d’ambition dans nombre d’actions que nous réalisons déjà bien souvent.

Les ODD sont opérationnels et politiques, mais ils ne précisent pas les façons d’atteindre ces objectifs. Il peut donc apparaitre des risques de dérives technocratiques, administratives ou managériales.

Une proposition:   une approche par les compétences…

Une approche par les compétences (entre autres par les métacompétences du guide DD&RS), pourraient permettre de redonner plus de sens à ces ODD, en les envisageant de façon systémique et prospective, en questionnant le sens et la finalité des actions et nous interrogeant sur notre responsabilité en tant que formateurs ou acteurs de la société.

Une nécessité:    une approche internationale et partenariale…

En septembre 2015, les 193 États membres de l’ONU ont adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030, intitulé Agenda 2030 en France . Cet agenda qui porte une vision de transformation de notre monde en assurant sa transition vers un développement durable, ne peut donc se concevoir que dans une vision internationale et partenariale.

2° Objectifs globaux du projet FECODD

Considérant que l’éducation et la formation sont les catalyseurs de la réalisation de tous les ODD, le RéUniFEDD et ses partenaires se sont fixés les objectifs suivants, pour contribuer à un avenir meilleur et plus durable pour tous :

  1. Intégrer les ODD dans tous les cursus et dispositifs de formation.
  2. Mettre en œuvre un travail de réflexion, de conception et de déclinaison pour chaque contexte de formation, dans une perspective de continuum, et avec l’ensemble des parties prenantes (systèmes éducatifs, organismes de formation, entreprises, collectivités, associations, apprenants…). Ce travail prendra notamment la forme d’analyses de pratiques et aussi d’expérimentations, menées dans un nombre significatif d’établissements et d’organismes d’enseignement et de formation, de différentes natures et de tous niveaux.
  3. Opérationnaliser ces dispositifs qui feront l’objet d’un suivi, d’une évaluation et d’un partage des résultats.
  4. Identifier les résultats des expérimentations, ce qui devrait permettre d’identifier des leviers et obstacles afin de proposer des pistes d’améliorations et d’innovations pour le pilotage des formations intégrant les ODD.

La démarche s’appuie à la fois sur une dynamique de recherche-action-formation et sur l’approche par compétences telle qu’initiée par la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), matérialisée par le « Guide des Compétences Développement Durable et Responsabilité Sociétale » réalisé en partenariat avec le RéUniFEDD.

Le projet FECODD se déclinera notamment par :

  1. la mise en place d’une plateforme collaborative francophone proposant :
    • des principes et des outils de formation pour intégrer les ODD dans les cursus et dispositifs de formation en vue d’apprentissages de compétences DD
    • l’analyse de retours d’expérimentations sur l’utilisation des ODD et des compétences DD dans ces cursus et dispositifs de formation, à l’aide de dispositifs d’évaluation
    • la conception et la mise en œuvre de modules de formation
    • la proposition de supports de communication
  2. l’organisation de séminaires et de colloques de suivi-évaluation du projet
  3. et la création d’un « Observatoire FECODD » des besoins (demandes) et des pratiques, comprenant notamment les outils issus de la plateforme collaborative, un site collaboratif intégrant la formation et la recherche, des réseaux collaboratifs thématiques et territoriaux..

 

3° Déroulé du projet FECODD : 2019 à 2021 :

Durant l’année 2018 : travail préparatoire avec 2 séminaires formation de 2 jours + 1 séminaire recherche (informations disponibles sur le site http://fecodd.fr )

Mars 2019 à Juillet 2019 :  production d’outils et de témoignages de mise en œuvre d’utilisation en lien avec les ODD et/ou les métacompétences DD&RS.

Colloque des 8 et 9 Juillet 2019 (Conférence des Présidents d’Université, Paris)

Présentation et coordination des différents projets fédérateurs

Septembre 2019 à Juillet 2020 :

Généralisation et accompagnement des expérimentations individuelles.

Coordination des expériences en cours et des projets émergents.

Mise en œuvre et coordination des projets fédérateurs

Livrable prévu pour Juillet 2020:

BOITE A OUTILS permettant par des entrées spécifiques (Changements climatiques, Biodiversité, Numérique) de mobiliser les métacompétences DD&RS (vision systémique et prospective, compétences en terme de changements  individuels et collectifs, exercice de la responsabilité dans un cadre éthique) de faire se croiser les ODD avec des objectifs parfois discutables mais concret.

FOAD permettant de favoriser directement l’appropriation et la mise en œuvre de ces outils de façon autonome par des étudiants ou de favoriser leur prise en main en direction des formateurs .

 

Septembre 2020 à Juillet 2021 :

Mise en œuvre des nouveaux projets fédérateurs (issus des expériences et des projets émergents de l’année 2019-2020)

Généralisation des projets fédérateurs

Propositions de nouveaux outils en ligne (IA)

 

4° Appel à projet FECODD : 2019 à 2020 :

A titre d’exemple, les projets FECODD ont vocation à intégrer:

des projets  en cours tel que le projet WEBTVODD qui vise à l’appropriation des ODD par le grand public (Nord Sud/ France + 5 pays africains) avec une partie reportage, une partie aide au montage de projets DD et une partie aide à la communication. http://webtvodd.fr

                des projets fédérateurs tels que ceux été déposés à l’AUF dans plusieurs pays d’Afrique (Cameroun, Gabon et Cote d’Ivoire). En simplifiant à l’extrême, ces projets « Outils pour apprendre » dont le détail sera mis sur le site http://fecodd.fr partent des représentations des élèves des écoles et du primaire sur le développement durable, mobilisent des outils de recueil de ces représentations (avec test sur les hypothèses de recherche), proposent différents outils et modalités de formation (classes et situations témoin) afin de voir les évolutions  et d’estimer l’efficacité des outils et méthodes employés.

Des projets de ce type pourraient être généralisés, transposés et re contextualisés (du monde scolaire ou non jusqu’aux Universités, en France ou ailleurs..). Différents projets (dans le primaire, le secondaire, les futurs INSPE, l’éducation populaire…) sont en cours d’émergence.

Des projets fédérateurs des différentes composantes universitaires en lien avec les plans verts (domaine formation), la professionnalisation, le travail avec les partenaires, les projets étudiants pourraient être proposés à partir du colloque de Juillet2019 pour une mise en œuvre effective en Septembre 2020….

Les projets pourront prendre des formes très variées voire non attendues, être portés par des Universitaires, des enseignants du secondaire ou du primaire, des formateurs des associations ou des différents secteurs professionnels, des étudiants (voire des scolaires), dès l’instant où des liens sont établis entre Objectifs du Développement Durable et Compétences, entre l’action, la formation et/ou l’éducation.

Renseignements  et envoi des projets: Didier.Mulnet@uca.fr (relai avec le comité de pilotage).

 

Composition du comité de pilotage du projet FECODD :

Emmanuel Bakary (Univ Yaoundé 1, Cameroun); Annie Beka Beka (ENS Libreville, Gabon) ; Marco Barroca Paccard (Univ. Québec en Outaouais, Canada) ; Angela Barthes (IUT Digne, AMU) ; Jean Louis Bougeret (Obspm), Jocelyne Bosson (AUF Abidjan, Cote d’Ivoire), Maryse Cadet-Miouze (AMU), Jean Claude Coulet (LP3C Université Rennes 2); Jean Pascal Derumier (RéUniFedd, Entreprise); Francine Depras (Cicè) ; Dominique Desbois (Inra-, AgroPariTech), Denis Dessagne (ESPE d’Aquitaine, Univ. Bordeaux) ; Félicie Drouilleau (CEREQ) ; Pierre Dutuit ; Sabine Duvaleix-Tréguier (Agrocampus Ouest) ; Luc Egger (Rectorat Grenoble) ; Christiane Ewane (Univ Yaoundé 1, Cameroun) ; Muriel Feinard-Duranceau (ESPE, Univ. Orléans) ; Stéphane Flament (Ensi Caen); Emeric Fortin (Ecole des Ponts, Paritech) ; Ahmed Ghoutati (IUT, Univ. Clermont Auvergne) ; Nathalie Guilbert (Ec. Bio. Ind., Cergy-Pontoise) ; Benoît Grossiord (Bordeaux Sciences Agro) ; Nathalie Hector (emlyon business school);  Klara Kovesi (ENSTA Bretagne) ; Alain Legardez (AMU) ; Celine Leroy (CPU), Gerald Majou (CGE) ; Jean Louis Martinand (STEF Cachan), Céline Montero ; Didier Mulnet (ESPE Clermont Auvergne, UCA.) ; Vincent Robin (ESPE d’Aquitaine, Univ. Bordeaux) ; Valerie Rodier (IUT, Univ. Brest), Lionel Roucan (RéUniFedd, Ville de Cournon), Jaclyn Rosebrook-Collignon (Grenoble Ecole de Management); Rachel Sampson (Rectorat Orléans), Georges Sawadogo (Univ. Koudougou) ; Severin Zan Bi Irie (Univ. Alassane Ouattara, Cote d’Ivoire),